Les conséquences du coronavirus sur les abeilles

Depuis la fin du mois de décembre 2019, le monde est secoué par le nouveau coronavirus apparu en Chine. En ces temps de pandémie plusieurs mesures ont été prises pour éviter la propagation du virus, entre autre, des mesures strictes de confinement. Tous ces changements ont laissé les apiculteurs perplexes, puisque c’est un temps crucial de l’année où les colonies d’abeilles peuvent décéder si elles manquent d’entretien. Dans cet article, nous vous expliquons comment la situation sanitaire liée au COVID-19 se répercute sur les abeilles.

Pourquoi le coronavirus est une menace pour les abeilles ?

Bien que le virus n’atteigne pas cette espèce, il représente tout de même un danger majeur pour leur production de miel et même pour leur survie. C’est en effet, en ces temps d’hiver, que les ruches d’abeille ont besoin de plus d’entretien. Cependant, le confinement n’arrange pas les choses, bien au contraire. Même si l’Etat a accordé l’autorisation à ces éleveurs de se déplacer vers leur rucher, mais pour leur propre sécurité, il leur est tout de même recommandé de réduire au maximum leurs déplacements et de commander sur des sites en ligne comme celui-ci au lieu de se rendre en boutique physique. Des soins quotidiens ne pouvant être apportés aux colonies, ces dernières risquent de connaître un taux de mortalité bien plus élevé que celui des années précédentes. La menace réside donc dans la réduction des activités apicoles.

Ruches livrées à elle-même, quels sont les risques ?

Un nourrissement réduit

Les conséquences varient selon la race des abeilles et les activités apicoles antérieures. Mais il faut garder en tête que les abeilles produisent du miel pendant plusieurs mois de manière à en stocker pour l’hiver. Mais ce surplus représente justement toute la récolte de l’apiculteur. Une récolte qu’il réalise en fin d’été. C’est la raison pour laquelle un nourrissement est vivement recommandé durant les périodes froides de l’année. Vous l’aurez certainement compris, par la situation actuelle, il n’est plus évident d’accomplir certaines tâches. Que ce soit par impossibilité de se déplacer ou de se faire livrer le matériel nécessaire, le nourrissement des ruches sera certainement réduit. En absence de moyens de subsister, les colonies risquent de mourir l’une après l’autre.

Coronavirus et varroa contre les abeilles

La varroose est une maladie provoquée par le varroa. Ce dernier est un acarien parasite des abeilles. Les apiculteurs le savent, si cette maladie atteint une ruche, elle finira par tuer les plus faibles et affaiblir les abeilles en bonne santé. Vous vous demandez peut-être quelle est la relation entre le COVID-19 et le varroa ? C’est simple, c’est en cette période de l’année que ces parasites font ravage dans les ruches. Des traitements ciblés sont recommandés pour prévenir ce fléau. Ils doivent être appliqués durant des jours bien précis de la saison. Le confinement imposé en raison de la propagation du coronavirus a hélas chamboulé toutes ces mesures.

Pour conclure, il faut noter que le coronavirus lui-même n’a pas réellement d’effet direct sur les abeilles. Toutefois, la crise sanitaire que connait le pays influe fortement les activités des apiculteurs. Et ce, en défaveur des colonies d’abeilles. 

Laisser un commentaire