Être son propre patron oui, mais comment ?

Etre son propre patron

Reconversion ou choix après les études, beaucoup choisissent d’être leur propre patron et travailler dans ce sens. Le chômage, les revenus, l’autonomie sont des motivations qui poussent certains à faire ce choix. Si avant, choisir cette formule est réservé à des privilégiés, elle est devenue plus courante actuellement. Comment le devenir alors ?

Être son propre patron tout en étant couvert

De jeunes diplômés, des cadres assez chevronnés, des retraités encore actifs choisissent d’évoluer dans des concepts qui leur permettent de travailler en toute autonomie tout en bénéficiant du statut d’un salarié classique. Choisir d’être indépendant et devenir son propre chef, plusieurs statuts dont le portage salarial vous permettent de vous y lancer. C’est une formule qui a le vent en poupe ces derniers temps pour pouvoir remplir ses missions en toute autonomie et pour faire la transition entre employé et auto entrepreneur.

Être hébergé dans une société de portage permet ainsi de prospecter vos propres clients, de déterminer vos méthodes et le temps de vos missions tout en bénéficiant de certains avantages d’un salarié : rémunération, formations et diverses allocations. Les freelances et les indépendants, après quelques expériences acquises dans cette formule, peuvent très bien ensuite créer leur propre entreprise.

Il y a également des salariés qui continuent à exercer leurs activités tout en étant indépendants dans d’autres. Beaucoup arrivent à cumuler ces deux formules en remplissant les 8 heures par jour, et accorder quelques heures de leur journée ou de leur week-end à leur business , essentiellement une passion qu’ils veulent pratiquer professionnellement. Si certains arrivent à jongler avec ces deux activités et à s’organiser avec leur emploi du temps, d’autres choisissent de continuer en tant qu’entrepreneur.

Les meilleurs créneaux

Certes, plusieurs activités peuvent vous basculer en mode indépendant et, même avec la crise, plusieurs sociétés sont toujours en quête de prestataires pour quelques expertises. Ainsi, particuliers et entreprises font des annonces ou visitent des sites pour trouver un comptable en tant que consultant ou professionnel. Selon eux, c’est la solution idéale pour ne pas recruter et employer de façon permanente. Solliciter les services d’un comptable occasionnellement peut se faire auprès d’une freelance.

Plusieurs missions peuvent être confiées à un comptable, en l’occurrence la gestion des comptes, la réalisation de diverses opérations financières, le contrôle des activités bancaires, la tenue des livres comptables et autres. Mais il faut dire que certaines activités ont leur notoriété quand il s’agit de travailleurs indépendants, à savoir les professionnels du Web, ceux de l’architecture et de l’infographie, les chefs de projets, le Data Analyst et autres.

Mesurez vos compétences !

Être son propre patron requiert des qualités et des compétences spécifiques. Pour pouvoir assurer ce rôle, vous devez le vouloir, bien sûr, mais vous devez avoir ces quelques qualités : être combatif, être organisé, être convaincant, être créatif, être polyvalent, être visionnaire, avoir le sang-froid et surtout avoir la confiance en soi. C’est aussi le cas quand il s’agit de compétences professionnelles, non seulement les diplômes peuvent jouer en votre faveur, mais vous devez aussi faire preuve d’expertise.

Certes, beaucoup ne savent pas s’autoévaluer qu’il leur faut d’autres procédés pour savoir s’ils sont prêts ou non pour franchir le pas d’auto-entreprenariat. Il existe alors une occasion d’accorder des notes à ses aptitudes professionnelles. Un bilan de compétences est une méthode d’expertise qui permet de mesurer les expériences acquises, le savoir-être et le savoir-faire d’un salarié. Dispensée par un consultant extérieur, cette prestation peut être demandée par le salarié lui-même, ou proposée par l’employeur.

Pour ceux qui veulent se reconvertir dans le mode indépendant ou auto entrepreneur, c’est un bon moyen de mieux se connaître, de mieux savoir ses compétences. Mais sachez que les motivations sont nombreuses pour devenir son propre patron, entre autres celle de transposer sa passion en un métier, de l’aspiration à plus d’autonomie dans ses actions et de la liberté à prendre ses décisions.

Laisser un commentaire